ouverture.jpg

Le 15 juin, ouverture éclatante du 49e Congrès eucharistique international à la Cité eucharistique, plus précisément au Colisée Pepsi en présence d’une assemblée de pèlerins estimée à 14 000 personnes! Je me suis rendu au salon des exposants le 19 juin et le 21 juin 2008.

ouverture1.jpg

Un tel événement est l’occasion pour tous les participants de se rendre compte que la même foi est vécue en Afrique, en Asie, en Amérique latine, en Amérique du Sud, en Europe, aux États-Unis, au Canada et que des individus de toutes les langues croient au même Jésus-Christ. Une occasion unique de fraterniser entre nations et d’échanger sur des valeurs communes. C’est donc un privilège à ces gens d’y avoir participés en tant que congressistes.

congresouv3.jpg

Cérémonie d’ouverture.

congresouv1.jpg

Dans un témoignage vibrant, en marge du Congrès eucharistique de Québec, l’humaniste Jean Vanier a fouetté la foule des pèlerins au Colisée, en leur rappelant que, s’ils voulaient être à l’image du Christ, ils devaient se tourner vers les pauvres, non pour créer des institutions qui s’occuperont d’eux, mais pour s’engager à être en relation avec eux.

vanier.jpg

Jean Vanier est le fils de l’ancien gouverneur général du Canada George Vanier. Il oeuvre depuis 44 ans auprès des plus démunis de la société dans la Communauté de l’Arche, qu’il a fondée en France, en 1964.

kiosque10.jpg

 Le salon des exposants.

kiosque11.jpg

On trouve de tout dans les 80 stands des exposants au Centre de foires. Les allées étaient remplies de pèlerins à la recherche d’information sur les nouvelles communautés religieuses ou des mouvements catholiques.

kiosque13.jpg

Entre les stands sur les collèges anglophones et francophones religieux ou la faculté de théologie de l’Université Laval, on trouve quelques vendeurs d’œuvres d’art religieux, d’objets de dévotion, des agences de voyages pour des pèlerinages, des livres, dont ceux de Novalis et de Media Paul.

kiosque12.jpg

kiosque15.jpg

Des gens provenant de partout dans le monde.

kiosque14.jpg

kiosque16.jpg

Le plus vibrant et le plus émouvant des témoignages du congrès eucharistique est arrivé, le 21 juin, de la bouche d’une femme plus grande que nature, pleine de verve et d’une conviction sans limites, Marguerite Barankitse.

Marguerite Barankitse s’est permis de brasser les évêques et cardinaux du 49e Congrès Eucharistique international de Québec, leur rappelant que l’eucharistie ne se trouve pas dans eurs lettres pastorales, disant aux membres des communautés religieuses qu’elle n’était pas non plus dans leur couvent, mais dans la rue, sur la place. «Ouvrez vos archevêchés, ouvrez vos couvents, allez sur la place, allez vers les autres, c’est là que se trouve l’eucharistie, c’est là que vous verrez Dieu»

kiosque20.jpg

 L’assemblée réunie dans le Colisée Pepsi.

kiosque19.jpg

Les cardinaux Marc Ouellet et Jean-Claude Turcotte du Québec.

kiosque22.jpg

Le 21 juin, dans le cadre du Congrès eucharistique, 12 séminaristes du Québec sont devenus prêtres. Cet événement a attiré près de 15 000 personnes au Colisée de Québec. Ces prêtres ont été ordonnés exceptionnellement par le représentant du pape, le cardinal Jozef Tomko, devant plusieurs évêques et cardinaux.

procession.jpg

La grande procession du jeudi soir!

chorale2.jpg

Une chorale s’exécutant devant un pavillon!

messe101.jpg

J’y étais et au début de la matinée, les spectacles musicaux se sont déroulés sous le soleil.

messe44.jpg

messe104.jpg

messe31.jpg

messe99.jpg

Benoît XVI en direct de Rome sur les plaines d’Abraham.

messe111.jpg

kiosque177.jpg

Un déluge de grâce pendant la communion!

kiosque188.jpg

messe55.jpg

«C’est une grande bénédiction non seulement pour le Québec, mais aussi pour le continent tout entier», déclare le cardinal Marc Ouellet, lors d’un point de presse improvisé à l’église Saint-Dominique. «Le Congrès laissera des traces partout dans le monde, a-t-il ajouté, mais les effets ne sont pas mesurables en termes de statistiques. Les fruits du Congrès touchent les cœurs des gens et cela aura des effets dans leurs décisions éthiques et leurs prises de position dans la vie de tous les jours.»

«C’est un succès sur toute la ligne, ajoutait le cardinal, et au-delà des espérances du départ.» Pour l’archevêque de Québec, un des points forts du Congrès, celui qui le réjouit davantage, demeure l’ordination de 12 prêtres le 20 juin. «C’est un moment extraordinaire dans l’Église, et l’exultation de l’assemblée après l’ordination le démontre hors de tout doute.»

Parmi les suites possibles, Mgr Ouellet espère que les Québécois développeront une plus grande fierté pour les traditions de l’Église et retrouveront les valeurs religieuses qui ont marqué positivement l’histoire du Québec.